Stéphane Ravier, sénateur-maire de Marseille, sur le marché de Martigues


Dans le cadre des Régionales 2015, Stéphane Ravier, a souhaité nous accompagner sur le marché de Jonquières et rencontrer les Martégales et Martégaux.

Nous avions au préalable communiqué sa venue à Martigues à la presse et sur les réseaux sociaux… et nous pouvons dire que l’effet de sa venue a provoqué des peurs chez nos adversaires politiques, puisqu’ils se sont rassemblés, en nombre, mais complètement désordonnés.

La venue d’un représentant national du Front National à Martigues nous avait été demandé de nombreuses fois par la population et nous nous étions engagés à le réaliser ; et ce ne sera pas la seule venue, car contrairement à ce que pense les communistes, la terre de Martigues ne leur appartient pas.

Le « Maire du week-end » (comme il est nommé par nombre de ses administrés) était également présent sur le marché ; la venue de Stéphane Ravier l’obligeant à se déplacer. Il a fait quelques déclarations au journal « La Provence » que nous allons reprendre ci-dessous :

« Nous, on est là, comme tous les dimanches. Mais aujourd’hui, j’ai cru comprendre qu’il y avait des intrus. » Dans le cadre des Régionales, nous sommes sur le terrain depuis de nombreuses semaines et nous pouvons affirmer que nous avons vu les communistes à trois reprises sur le marché de Jonquières et jamais sur celui de La Couronne. D’ailleurs, nous sommes très souvent sur les marchés en tant que simple citoyen. Ce contact avec la population et les professionnels nous permet de prendre connaissance de leurs inquiétudes sur la commune.

« Avec mon équipe, nous n’avons pas croisé le Front National ; et il vaut mieux car certains de mes gars peuvent être chauds dans ce cas… » Nous avons là, le représentant d’une commune qui s’exprime comme une racaille, un chef de bande… un bel exemple de démocratie. D’ailleurs, nous avons eu droit à l’agressivité d’un militant communiste, se comportant tel un petit dictateur, pensant nous expulser du marché.

La peur de la défaite pousse les communistes à dévoiler leur vraie personnalité formée de haine et d’intolérance. Haine de l’adversaire politique, quelque soit son étiquette ; Intolérance à la liberté d’opinion.

Mais l’essentiel de cette matinée est l’agréable surprise de Stéphane Ravier de l’accueil formidable des Martégales et Martégaux et il vous en remercie chaleureusement .

Article marché martigues

 

 

Débat sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable


Hier, lors du conseil municipal, nous avons débattu sur le PADD.

Le document fourni par les services de l’urbanisme renferme les orientations générales pour le développement de l’urbanisme à Martigues. Ces orientations sont réparties sous sept chapitres :

  • Chap 1 : Mettre en oeuvre le projet urbain du territoire de Martigues.
  • Chap 2 : Maintenir une dynamique démographique et améliorer l’offre et la qualité des logements en répondant aux objectifs de mixité de l’habitat.
  • Chap 3 : Renforcer et diversifier le potentiel économique de Martigues.
  • Chap 4 : Valoriser le patrimoine touristique et culturel.
  • Chap 5 : Développer l’offre de mobilité et de l’interconnexion.
  • Chap 6 : Prendre en compte l’environnement et les risques majeurs dans l’aménagement urbain.
  • Chap 7 : Projeter l’identité martégale par la mise en valeur des espaces naturels et du développement urbain.

Nous avons lu avec attention ces orientations générales. De nombreux éléments correspondent à notre vision de Martigues : Respect des zones naturelles, préservation du caractère de « village de pêcheurs » de Carro, développement de l’offre touristique sur la côte, développement du littoral pour un accès aux piétons, protection de l’industrie et développement de nouvelles filières professionnelles, protection du centre historique, développement d’axes routiers et interconnexion avec les différents moyens de transport (train, bus…), prise compte des risques naturels…

Nous avons tout d’abord souligné la qualité du travail réalisé pour la production du document et remercié les services de l’urbanisme.

Nous avons soulevé l’intérêt de conserver l’identité et la diversité de Martigues pour qu’elle ne devienne pas un simple quartier de la future métropole. L’intérêt est que Martigues cultive sa différence afin qu’elle devienne une « perle » ou le « diamant » de cette future méga-intercommunalité.

Nous souhaitons que l’offre sociale ne se limite pas à du « tout locatif », mais aussi à l’accession. Les familles à revenus modestes doivent pouvoir accéder à la propriété.

Limiter la hauteur des collectifs à R+4. Les ensembles immobiliers à plus de quatre étages gâcheraient le paysage et deviendraient une pollution visuelle.

Prendre en compte le risque inondations. Les dernières grosses pluies sur notre commune ont créé des dégâts. De nombreux citoyens se sont exprimés sur ce sujet lors des dernières réunions de quartier. Il faut, dans le cadre de l’aménagement urbain, construire en respectant un schéma d’évacuation des eaux.

Voici notre première intervention sur le PADD ; première car il y en aura d’autres au fur et à mesure de l’évolution du Plan Local d’Urbanisme.

article provence conseil municipal 17102015

Source : Article de La Provence du 17/10/2015

Le Magellaan a accosté à Martigues


Nous avons soutenu cette initiative très opportune de Monsieur Thierry JOUVE, Professeur de Navigation Fluviale au sein du lycée Professionnel de Montélimar de surcroît plaisancier au sein du CNM, qui a fait l’objet d’une requête adressée à notre Député-Maire, afin de présenter le savoir-faire d’un des deux seuls établissements de ce genre implantés sur le territoire national.

Nous sommes alors intervenus auprès de notre Député-Maire afin qu’il fasse prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour la venue du bateau école « MAGELLAAN » gage de créations d’emplois futurs ; cette visite ne pouvant que susciter des vocations.

En effet, le lycée Professionnel de Montélimar est un des deux seuls Etablissements Public Français à proposer aux élèves sortants de troisième de collège une formation en CAP et Bac Pro dans le domaine du Transport Fluvial.

Le transport fluvial se développe. Il est respectueux des objectifs environnementaux qui sont devenus indispensables pour allier développement économique et développement durable. Il représente de belles possibilités d’emploi pour nos élèves.

La section de Navigation fluviale propose un CAP Transport Fluvial pour former des matelots et un Bac Pro Transport fluvial pour former des pilotes.

Dans le cadre de leur formation, 6 semaines de conduite intensive sont organisées à bord de leur bateau école le Magellaan.

Aussi, courant octobre 2015, une navigation entre Montélimar et Martigues a été programmée afin de familiariser leurs élèves au secteur maritime de Fos sur mer, Port de Bouc et Martigues

Les objectifs pédagogiques de ce voyage ont été nombreux. Ils ont permis aux futurs pilotes de gérer la totalité des taches nécessaires au bon déroulement d’une opération de transport fluvial sur une longue distance.

A Martigues, ils ont été accueillis par l’organisme qui gère les entrées et les sorties de bateaux dans la zone de Fos sur Mer, Port de bouc et Berre.

Une visite explicative a eu lieu à la « Tour de Contrôle » de Port de Bouc qui a permis aux élèves de découvrir la mission de ces « Contrôleurs Maritimes » afin de mieux travailler avec eux.

La SNSM de Martigues à fait visiter la vedette de sauvetage SNS 281 « NOTRE DAME DES MARINS » et a expliqué aux élèves les procédures d’interventions.

Comme prévu, des collèges de Martigues sont venus visiter le bateau école où ils ont reçu des informations précieuses sur les métiers du transport fluvial.

Arrivé le dimanche 11 vers 10h00, le mercredi 14 octobre à 15h00, le MAGELLAAN a appareillé pour rejoindre Montélimar.

Les responsables de cet établissement présents à bord dont Thierry Jouve ainsi que son équipage de jeunes en formation ont été très satisfaits de cette initiative qui a suscité des vocations auprès de jeunes de Martigues et Port de Bouc.

Tous et toutes espèrent renouveler cette expérience bénéfique l’année prochaine.

Nous nous y attacherons.

Merci à eux

Le Bateau Ecole Magellaan

L’ouverture de cette formation a été possible grâce à l’implication très importante de la Région Rhône Alpes.

Les financements :

  • Région Rhône Alpes
  • Région PACA
  • Région Languedoc Roussillon
  • Le FEDER
  • VNF
  • CNR

Automoteur de transport de marchandise :

  • 104 mètres de long
  • 9.55 mètres de large
  • 2350 tonnes de charge utile
  • 2 moteurs Caterpillar de 680 cv chacun (propulsion)
  • 1 propulseur d’étrave de 240 cv
  • 2 groupes électrogènes
  • Equipé pour naviguer de jour et de nuit (logiciel de navigation, radars, AIS, sondeur, etc.)

L’Equipage du Magellaan : 

  • 2 professeurs
  • 12 élèves (CAP ou Bac Pro)

Retrouver le Magellaan sur Internet : magalistora.over-blog.com/2015/06/48-h-sur-le-magellaan.html

Marseille capitale du crime


C’est ainsi que La Provence titre son article sur les règlements de comptes dans la capitale phocéenne. 1286 homicides recensés depuis 1996 ; soit une moyenne de 14 homicides par an.

Si nous regardons de plus près les chiffres, la moyenne annuelle de ces dernières années est bien supérieure à celle annoncée dans l’article, puisque elle est de 20 homicides par an. Ce qui veut dire que ces homicides sont en augmentation du fait d’une certaine banalisation des faits. Cette banalisation entraîne de fait une augmentation des délits… tout va crescendo !

Le journaliste annonce quelques chiffres sur les faits qui échappent à la statistique :

  • 10% des vols de voitures
  • 70% des violences hors ménages
  • 90% des violences physiques et sexuelles au sein du ménage.

Les vols seraient constante en augmentation depuis 2010, tout comme la consommation de stupéfiants.

A ces éléments, nous pouvons ajouter que des délits ne sont plus constatés par la Police ou la Gendarmerie car, selon les enquêteurs : « La justice ne poursuit pas ». On laisse donc les délinquants libres de continuer leurs méfaits. Il est facile de comprendre le « ras le bol » des forces de Police et de Gendarmerie.

Voici le constat accablant des politiques successives de l’UMP et du PS.

Source : La Provence du 16 octobre 2015.

Marseille capitale du crime

Marine Le Pen s’adresse à François Hollande et Angela Merkel


Marine Le Pen a commencé son discours en saluant la présence d’Angela Merkel et François Hollande par ces mots : « Merci Madame Merkel de nous faire le plaisir de venir avec votre vice-chancelier, administrateur de la province France. »

Marine a profité de la présence des deux personnalités pour décrier leurs politiques désastreuses à l’encontre de la volonté des peuples, déclarant qu’elle est la représentante des européens libres.