Le parti communiste ne se grandit pas à Martigues

Il fallait s’en douter, car au Parti Communiste c’est récurrent ; à travers un tract distribué ce dimanche 29 novembre, il s’attaque au Front National. S’il faut comparer ses propos sur ce tract aux tracts des campagnes électorales précédentes ; il n’y a rien de nouveau.

Toujours les mêmes termes : « Le Front National développe son projet sur les peurs et les haines ». Ce parti du passé ne sait plus comment attirer l’attention. Alors lui-même agite les peurs et les haines en dénonçant que tout ceci provient du camp adverse. Et puis, il y a leur éternel « mieux vivre ensemble »… il manque quelques mots à leur phrase : « mieux vivre ensemble entre communistes ». Car il n’y a pas plus sectaire comme parti. Pour être dans le giron des « biens vus », il faut avoir la carte ou être très proche des représentants du parti.

Un autre exemple de leur sectarisme est justement au coeur du service public. Le PCF et la CGT. L’un ne va pas sans l’autre. Pourtant en France, il y a de nombreux syndicats. Pourquoi ne pas accepter un équilibre des représentations syndicales pour une pluralité d’idées et faire progresser le service public ?

Mais avant toute préoccupation du bien-être des citoyens, c’est surtout le bien-être du parti qui compte. Aujourd’hui, les élus communistes participent à 46% au financement du PCF. A chaque siège perdu, c’est le recul du PCF. Donc, quand on sait cela, on comprend pourquoi le PCF, aux abois, est prêt à toute désinformation.

 

Tract meeting communistes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.