La conférence régionale consultative : le gadget d’Estrosi.

L’inspecteur gadget Estrosi lance son gogo-gadget ou bobo-gadget, bref appelez-le comme vous le désirez.

La création de cette conférence régionale consultative n’a rien de légal puisque sa création ne repose sur aucun texte. Elle est anti-démocratique puisqu’elle ne respecte pas le résultat du scrutin du 13 décembre 2015, car seuls les membres élus des listes de ce deuxième tour peuvent siéger légitimement au Conseil Régional. Elle est un abus de l’argent du contribuable car si les membres siégeant ne seront indemnisés, ils auront forcément un défraiement pour leurs déplacements, sans compter sur l’emploi des fonctionnaires territoriaux, de la structure de la région et des consommables.

C’est pour ces raisons que le Front National a voté contre cette création et avons déclaré, par Marion Maréchal Le Pen, que nous ne siègerons pas cette mascarade.

C’est sans surprise que nous constatons dans l’article de La Provence que le PS et les communistes se réjouissent de la création de cette assemblée ; pauvres rêveurs qu’ils sont, pensant que Christian Estrosi va leur laisser décider pour la région. C’est sûr, ils vont pouvoir s’exprimer, mais ça va s’arrêter là. Un bon conseil à leur apporter est de visionner le conseil régional du 29/01/2016 ; surtout les instants quand le président critique vertement les 18 années de gestion socialiste de la région ou quand il compare au Front National au Front de Gauche…

Retrouvez l’article de La Provence et l’intervention de Marion Maréchal Le Pen.

Article conférence régionale

2 réflexions sur “La conférence régionale consultative : le gadget d’Estrosi.

  1. C’est une manipulation politique négociée durant le 2ème tour des élections dont le but principal est de mettre en avant les barons déserteurs de gauche et surtout de maintenir au sein du conseil régional et de ses officines les fonctionnaires gauchos. Cette entourloupe a le but d’éviter un audit et une inspection des organigrammes qui seraient dans son ensemble préjudiciables au passif de l’UMPS. Par contre en installant cette conférence régionale monsieur ESTROSI donne l’image d’un exécutif régional qu n’a pas l’envergure d’assumer ses responsabilités pour gérer d’une manière lisible la région. Le renfort des ténors de la gauche pour participer à cette conférence est la preuve flagrante de son impuissance à faire appliquer le programme sur lequel il a été élu.. Quand au peuple de gauche qui a fait confiance à sa classe dirigeante il sera inexorablement trahi car il y a incompatibilité entre le programme de droite et celui de gauche. Dans ce contexte c’est avant tout « le pognon d’abord  » avant l’humain. Les élus du front national ne doivent surtout pas pratiquer la politique de la chaise vide car à l’issue de cette comédie orchestrée par monsieur ESTROSI la chute sera digne d’une fable de monsieur DE LA FONTAINE. Qui c’est le vendu????? et qui sont les cocus????

    J'aime

  2. De tous temps un exécutif n’a jamais partagé le pouvoir au risque de tromper son électorat. Ce coup de blof monté par ESTROSI sera vite démasqué. Dans cette « sous commission » je pense que le Front national doit être représenté par ses colistiers non élus. De ce fait ils devront bénéficier des mêmes avantages que les gauchos et les autres. D’autre part,, cela permettra aux patriotes d’être les spectateurs privilégiés des élucubrations de la bande à ESTROSI et des gauchos. La pilule qui passe du côté de NICE restera à la gorge de ceux qui croyaient au père Noël ESTROSI.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.