PACA : les élus FN incarnent une opposition déterminée mais constructive


Communiqué du 30/06/2016

A la suite des incidents survenus au Conseil régional vendredi dernier (le groupe FN ayant quitté l’hémicycle à la suite d’insultes répétées provenant des rangs UDI-LR), les proches de Christian Estrosi, manifestement très ennuyés par la situation, se sont efforcés de répandre dans la presse une vison tout à fait mensongère de la participation de notre groupe aux travaux de l’assemblée.

Bien loin de la caricature dépeinte, lors des sessions plénières, en commission, tout comme dans les organismes où ils siègent, nos élus sont guidés par le souci de l’intérêt général et du bien commun. Par ailleurs, ils démontrent davantage d’assiduité ou d’implication que bien des élus estrosistes.

Si les conseillers régionaux FN savent pointer du doigt les incohérences, taper là où ça fait mal et refuser les choix politiques malsains ou nuisibles, ils savent aussi soutenir les quelques initiatives allant dans le bon sens.

Ainsi, à l’appui, citons cinq exemples lors de la séance de vendredi dernier :

·         Sur le plan de la sécurité, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé le soutien du FN à la gratuité des trains régionaux pour les forces de sécurité et les pompiers. Elle a en revanche dénoncé avec force (preuves à l’appui) l’inefficacité et le coût exorbitant des « portiques de sécurité » promus par Christian Estrosi.

·         En matière d’aide aux entreprises, si le groupe FN a voté pour le principe du guichet unique, Olivier Bettati a en revanche démontré la légèreté du dispositif actuel mis en place par l’exécutif.

·         Concernant les transports, Frédéric Boccaletti s’est élevé au nom du groupe contre le lancement d’une énième et coûteuse étude pour la LGV PACA (rebaptisée « Ligne Nouvelle – Provence Côte d’Azur), rappelant que lorsqu’ils siégeaient dans l’opposition plusieurs élus LR s’étaient aussi positionnés contre ce projet.

·         Dans le domaine culturel, le groupe FN, s’exprimant par la voix de Philippe Vardon, a voté pour le plan de soutien aux langues et cultures régionales.

·         Enfin, Thibault de la Tocnaye a apporté l’appui des élus FN aux pôles de compétitivité et à la stratégie d’innovation tout en émettant des recommandations dans deux brillantes interventions que Christian Estrosi a d’ailleurs lui-même saluées comme telles.

Ces exemples, que l’on pourrait multiplier et auxquels on pourrait ajouter les amendements, motions ou vœux proposés par le groupe FN, suffisent à démonter la basse propagande.

Franck ALLISIO

Conseiller régional PACA

Porte-Parole du Groupe Front National

Le site archéologique de Langevin enseveli


Il y avait un vrai projet culturel sur l’histoire de Martigues, mais le Député-Maire Gaby Charroux et son ami Christian Estrosi en ont décidé autrement. Un projet qui pouvait allier Culture, Enseignement et Tourisme ; mais pour cela, il faut en avoir la volonté.

Ensevelir le site était la meilleure solution. C’est ce qu’il en est sorti après une réunion de 2 heures avec le représentant de Christian Estrosi à la Région. Deux heures seulement pour décider de l’avenir d’un patrimoine historique.

Christian Estrosi, qui se dit « grand défenseur du patrimoine et de la culture Provençal », n’est pas capable d’apporter une aide financière à ce projet. La Région, c’est plus de 2 milliards de budget annuel… et là, pas un centime !

Le Député-Maire prétexte que la ville n’avait pas les 500 000 € pour financer le projet. Par contre, il a 300 000 € pour la mosquée. Il a des millions à dépenser en subventions pour des associations qui militent en faveur des communistes. Pourquoi ne pas investir une partie de son enveloppe parlementaire dans ce projet ? C’est vrai, électoralement, ça ne rapporte rien !

Il préfère faire un « buzz électoral » d’une candidature de l’étang de Berre pour son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO ; lui qui n’est même pas capable d’en protéger ses rivages.

Article fouilles martigues

 

Mennucci veut ouvrir le débat sur le cannabis


Patrick Mennucci, élu PS, réagi suite au dernier règlement de comptes dans le 15ème arrondissement de Marseille. Il relance le sujet de la légalisation du cannabis. Nous pouvons lui reconnaitre qu’il clarifie le fond de la pensée du Parti Socialiste : Créer une nouvelle taxation sous le prétexte fallacieux que cette nouvelle taxe pourrait aider les jeunes à sortir de la drogue…. Eh oui, vous avez bien lu : une nouvelle taxe !

Il met comme premier argument en avant le fait qu’il y aurait 7 millions de consommateurs en France et donc que c’est un motif à la légalisation. Nous sommes dans la pure idéologie des socialistes et de la gauche en général où une minorité doit imposer ses volontés à la majorité ; car s’il y a 7 millions de consommateurs ; il y a donc 59 millions de non-consommateurs.

Il parle de qualité de produit, car ce qui est nocif, ce sont les saletés qu’on y trouve. Le produit le plus nocif du « shit » reste le THC (Tétrahydrocannabinol). L’intérêt des futurs producteurs sera de produire un cannabis avec le plus fort taux de THC. Une concurrence commerciale qui se créera au préjudice de la santé des personnes (Article sur les effets et dangers du cannabis : http://www.drogues-dependance.fr/cannabis-effets_et_dangers.html).

Il déclare qu’avec toutes ces mesures le trafic sera éradiqué. Là, nous croyons rêver. Pensez-vous que les revendeurs de drogues vont abandonner leur juteux marché qui leur rapporte plusieurs dizaines de milliers d’euros par jour ?

Pensez-vous que les narco-trafiquants d’Amérique du Sud, du croissant d’or, et autres parties du monde vont abandonner leurs productions ?

Pas du tout ! Ils amplifieront la production des autres drogues où même importeront de nouvelles drogues telle que la « krokodil drogue » (âmes sensibles s’abstenir des recherches).

Revenons sur ces règlements de comptes. La différence entre 2016 et les années précédentes, c’est l’augmentation des victimes innocentes ; la dernière étant une adolescente de 14 ans. Il y a urgence. Aux trafics, il faut répondre avec la plus grande fermeté : Peines d’emprisonnement sévères, déchéance de droits sociaux pour les auteurs et leurs complices, expulsions du territoire national pour les binationaux. Il ne doit plus y avoir de zone de non-droit en France.

Article MENUCCI drogue

Incidents au Conseil régional de PACA : les élus FN quittent l’hémicycle !


Communiqué du 24/06/2016

Au terme d’une journée où le mépris et l’arrogance l’ont disputé aux insultes et aux mensonges dans les rangs estrosistes, les élus du groupe Front National ont quitté l’hémicycle.

Au cœur d’un débat sur l’islamisme, Christian Estrosi, après nous avoir traité de « barbares » et de « sauvages », s’est lancé dans une série de mensonges et de calomnies, allant jusqu’à établir un parallèle délirant entre le Front National et les islamistes et nous accusant même d’avoir favorisé l’ouverture de la mosquée de Fréjus. Alors que, privée de micro, je tentais de rappeler que ce permis de construire avait en réalité été délivré par le précédent maire UMP, l’élue LR Nora Preziosi, mêlant agressivité et vulgarité, a proféré des insultes et menaces inacceptables dans une enceinte républicaine.

Devant cette ambiance délétère et l’attitude indigne de Christian Estrosi dans la direction des débats, nous avons quitté l’hémicycle. Un tiers des élus de la majorité ayant déserté depuis de nombreuses heures, Christian Estrosi, privé de quorum, a été contraint d’interrompre les travaux de l’assemblée.

Ces incidents graves témoignent de la dérive sectaire dans laquelle s’enferme, séance après séance, un Christian Estrosi méprisant désormais ouvertement les 45% d’électeurs de PACA qui nous ont fait confiance.

Marion Maréchal-Le Pen
Député de Vaucluse
Présidente du groupe FN à la région PACA

 

Retrouvez la vidéo d’Olivier Bettati