Seuls les élus du FN s’opposent aux travaux de la mosquée

Lors du convisuel-rs-pacaseil municipal du 15 décembre 2016, la question 49 portait sur un permis de démolir et de construire au profit de la mosquée de Martigues… Mais avant d’aller plus loin, il est important de vous relater l’historique du bâtiment. 

Le bâtiment sis aux 18 et 20 rue du peuple est la propriété de la commune. En 2003, ces locaux sont mis à la disposition de l’association Djemaa Nour El Islam (décision du maire n° 2003-119). Depuis cette date, l’association occupe gracieusement les locaux.

Durant la période 2001 – 2003, des travaux de rénovation ont été réalisés par la ville.

capture-site-martigues

Capture d’écran du site de l’office du tourisme

En avril 2012, M. le Député-Maire reconduit la convention d’occupation gracieuse des locaux par l’association (Décision 2012-041).

En octobre 2015, M. le Député-Maire prend un arrêté de fermeture de la mosquée pour mesures de sécurité car des travaux effectués sans autorisation ont rendu cet établissement impropre à la réception du public (AM 842-2015).

En décembre 2015, M. le Député-Maire prend un nouvel arrêté qui abroge le précédent, au motif que des travaux réalisés sont conforme aux normes de sécurité  (AM 975-2015).

En avril 2016, intégré au budget primitif, nous constatons que des travaux sont prévus à la mosquée pour un montant de 300 000 €. Lors du conseil du 1er avril 2016, nous interrogeons le maire sur ces dits travaux au regard de la loi de 1905 sur la séparation de l’Etat de l’Eglise. Nous recevons en réponse par M. le Député-Maire : « la loi de 1905 ne s’applique pas ici ; parce qu’il n’y a pas d’aide au Culte s’il y a contribution par un loyer qui sera demandé à l’association ».

mosquee1-032016

Intervention de M. FOUQUART – Question 10 du CM du 01/04/2016

mosquee2-032016

Intervention de M. Gaby Charroux – Question 10 du CM du 01/04/2016

Nous avions dénoncé sa complaisance sur un article de notre blog.

En décembre 2016, lors du conseil municipal, il nous est demandé de voter le permis de démolir et de construire pour des travaux à réaliser.

Nous avons interrogé M. le Député-Maire sur le montant des travaux ; en effet, nous avions appris que chiffrés à 300 000 € en avril, ils étaient estimé en décembre à 450 000 €. M. le Député-Maire a confirmé le montant réévalué. En ce qui concerne le loyer, nous l’avons interpellé pour savoir ce qu’il en était. Bien embêté par notre insistance, et après consultation de son DGS, il nous a annoncé qu’un loyer de 1 500 € serait demandé…

Nous nous sommes opposés aux travaux pour trois raisons :

  • Le non respect de la loi de 1905,
  • Indépendamment du motif religieux, il est inconcevable qu’un propriétaire entreprenne des travaux d’ampleurs, avec de l’argent public, sans contrepartie d’un loyer.
  • La complaisance du Député-Maire et de son équipe.

Avant de publier cet article, nous avons laissé du temps à M. le Député-Maire pour signer cette convention comme il s’est engagé de le faire en avril et décembre 2016 ; mais M. le Député-Maire fait preuve d’une inertie certaine au versement d’un loyer par l’association. Lui qui, lors des voeux dans les quartiers, nous faisait éloge de la laïcité,  démontre une nouvelle fois son communautarisme et son clientélisme à l’approche d’élections importantes.

Une réflexion sur “Seuls les élus du FN s’opposent aux travaux de la mosquée

  1. Nous vivons un phénomène de société où aujourd’hui dans chaque ville les croyants souhaitent l’implantation d’un lieu de prière, ce qui est tout à fait légitime.
    L’association qui doit gérer la mosquée a un passé flou et chaotique, il serait souhaitable qu’aujourd’hui ces problèmes internes soient réglés.
    Aux élus d’être vigilants, et d’être en possession des statuts et du règlement intérieur de l’association et aussi d’avoir les PV d’AG de ces 3 dernières années, bilan moral et financier.
    Par contre ce qui paraît paradoxal comment le maire peut faire confiance à une association qui en 95 a enfreins la loi lors de travaux non déclarés.
    Ces travaux avec quel argent ont il été payés et quelle a été la convention originelle d’occupation de ces locaux ?
    Quelle sera la nouvelle convention ?
    Pour la réhabilitation à venir du bâtiment je pense que le maire ne respecte pas la loi sur la laïcité à savoir que l’intérieur d’une mosquée doit bénéficier de travaux spécifiques.
    Sur le plan financier comment des travaux évalués au départ à 300 000 euros augmentent au bout de 8 mois de 50 %? J’espère qu’il y a eu un débat préalable en commission des finances.
    De toutes manières le coût du projet final dépassera largement les 500 000 euros avec les avenants.
    C’est un gaspillage financier de par le coût des travaux, de la situation géographique du site qui enfonce encore plus le quartier de Ferrières où la mixité est absente.
    Non à l’assistanat , si les croyants désirent une mosquée cela doit se faire avec leurs propres deniers.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s