Inscrire l’Etang de Berre à l’UNESCO n’est que pure démagogie


Mr le Député-Maire nous sert sur le Reflets de septembre quatre pages sur l’inscription de l’Etang de Berre à l’UNESCO.

Nous le savons tous, seuls des joyaux sont inscrits à l’UNESCO, et actuellement, l’Etang de Berre n’en est pas un. L’étang est victime d’une pollution depuis des années et d’un manque de renouvellement de son eau salée depuis l’éboulement du tunnel du Rove. Lire la suite

Martigues : les centres-villes continuent de décliner


Les soldes 2016 sont catastrophiques pour les centres-villes. En cause, plusieurs facteurs :

  • La période des soldes : Elles ont débuté le 22 juin et se sont terminées le 02 août ; précédée d’une semaine par les ventes privées.
  • Le mauvais temps du printemps a fait que les stocks ne sont pas écoulés avant cette date du 22 juin.
  • Avoir débuté les soldes d’été au deuxième jour de l’été est incongru. Si cette date est logique pour Paris, car la ville se vide d’une partie de ses habitants partant en vacances ; elle est illogique pour les communes à fort potentiel touristique.
  • L’attentat du 14 juillet a fait déserter les centres-villes.

Lire la suite

Martigues: les déclarations déconnectées du député-maire


Ce mercredi 27 mai, le député-maire Gaby Charroux faisait publier un communiqué sur le site de la ville (ici) suite à l’odieux assassinat du père Jacques Hamel commis par des islamistes fanatiques agissant au nom de l’Etat Islamique.

Si la première partie de sa déclaration est somme toute logique puisqu’il dénonce l’acte terroriste, la seconde a interpelé de nombreux citoyens qui nous en ont fait part ce matin.

En effet, en fin de communiqué, le député-maire déclare que la France doit s’endetter.

Les citoyens l’ont de suite compris : endettement, argent public = impôts.

Voila ce que propose le député-maire ; plus d’impôts. Un argent qui sera utilisé au profit de quelques uns, pour une politique communautariste et surtout clientéliste. Il ne propose rien de nouveau ; il souhaite simplement amplifier la politique du gouvernement actuel. Depuis 2012, nous avons constaté l’effet néfaste de cette politique. C’est ça la solution des communistes !

Capture d’écran 2016-07-28 à 14.52.38

 

 

Reflets : les communistes ont touché le fond !


Dans la tribune du Reflets du mois de juin, vous avez été choqués par les écrits de Mme San Nicolas, présidente du groupe FDG ; qui, ne sachant plus comment endiguer la progression du Front National sur Martigues, sombre dans l’injure. Autant de bassesse de ce groupe politique ne nous étonne pas. Nous avons dû attendre la tribune suivante pour leur répondre. Vous trouverez ci-dessous les deux articles.

La tribune du PCF / FDG de juin

Reflets juin PCF

La tribune du Front National de juillet

Reflets juillet FN

Vote de l’état d’urgence : Gaby Charroux s’abstient


La prolongation de l’état d’urgence est une nécessité, mais la mesure doit être accompagnée par des actions pour éliminer le risque terroriste et sécuriser les français. Visiblement, le député-maire Gaby Charroux ne semble pas opter pour ces nécessités puisqu’il s’est abstenu sur le vote de la prolongation de l’état d’urgence.

Pire, par ses propos tenus à la presse : « Plus de service public, éducation », nous voyons  qu’il est enfermé dans son idéologie communiste et n’est pas à la hauteur des événements graves qui touchent la France.

Article vote Charroux Etat Urgence

Gens du voyage : Occupations illégales de terrain


Les années passent et se ressemblent. Le Député-Maire a beau se déclarer « dégouté », il démontre surtout son incompétence à gérer un problème récurrent.

Somme des années de communautarisme à but électoral, aujourd’hui, les communistes en payent le prix et ils s’en offusquent ?

Comme l’année dernière, la saison pour les professionnels est gâchée. Les clients quittent les campings. Martigues cité balnéaire et de tourisme, ce n’est pas pour demain.

article de La Provence du 12/07/2016

Article gens du voyage 2016

Le site archéologique de Langevin enseveli


Il y avait un vrai projet culturel sur l’histoire de Martigues, mais le Député-Maire Gaby Charroux et son ami Christian Estrosi en ont décidé autrement. Un projet qui pouvait allier Culture, Enseignement et Tourisme ; mais pour cela, il faut en avoir la volonté.

Ensevelir le site était la meilleure solution. C’est ce qu’il en est sorti après une réunion de 2 heures avec le représentant de Christian Estrosi à la Région. Deux heures seulement pour décider de l’avenir d’un patrimoine historique.

Christian Estrosi, qui se dit « grand défenseur du patrimoine et de la culture Provençal », n’est pas capable d’apporter une aide financière à ce projet. La Région, c’est plus de 2 milliards de budget annuel… et là, pas un centime !

Le Député-Maire prétexte que la ville n’avait pas les 500 000 € pour financer le projet. Par contre, il a 300 000 € pour la mosquée. Il a des millions à dépenser en subventions pour des associations qui militent en faveur des communistes. Pourquoi ne pas investir une partie de son enveloppe parlementaire dans ce projet ? C’est vrai, électoralement, ça ne rapporte rien !

Il préfère faire un « buzz électoral » d’une candidature de l’étang de Berre pour son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO ; lui qui n’est même pas capable d’en protéger ses rivages.

Article fouilles martigues

 

Même un 8 mai, la discrimination va bon train !


Ce dimanche 8 mai avait lieu la commémoration du 8 mai 45 à La Couronne.

En présence des anciens combattants et de quelques élus, l’adjointe de quartier, Mme San Nicolas, a prononcé le discours de Mr le Député-Maire.

En début de discours, elle a salué le Conseiller Départemental communiste et sciemment omis de saluer la présence du Conseiller Régional Emmanuel Fouquart. Elle ne pouvait pas ignorer sa présence car il était face à elle.

Même un 8 mai, la discrimination va bon train à Martigues.

Cet acte est une discrimination, délit prévu et réprimé par le Code Pénal. Il est aussi une injure aux citoyens martégaux qui ont voté pour la liste Front National aux dernières élections régionales et un non respect de la démocratie.

Après la cérémonie, certains anciens combattants ont fait part de leur étonnement.

Ces communistes qui se veulent moralisateurs à l’instar de leur chef de file qui s’exprimait ainsi dernièrement dans la presse écrite « des comportements qui n’honorent en rien la politique », ne sont en rien représentatifs d’une morale ou d’un respect aux personnes. Alors quand il parle de « pensées nauséeuses » ; il doit penser à celles qui animent certains membres de son groupe politique.