Valls appelle l’Europe à fermer sa porte aux migrants


C’est ainsi que Le Monde titre son article du 25 novembre 2015.

Le gouvernement fait marche arrière. Hypocrites dès la première heure, le gouvernement et ses alliés ont appelé à accueillir les migrants ; rappelez-vous, il y a deux mois de cela. Par pure idéologie politique et surtout électorale, ils allaient contre l’avis général des français.

Rappelez vous de l’épisode de la maison de la chimie à Paris où le maire Front National de Beaucaire, Julien Sanchez, se faisait huer et frapper car il a eu le courage de déclarer ne pas vouloir accueillir de migrants.

Les maires et les élus Front National se sont opposés à l’accueil. Martigues n’a pas échappé cette règle ; nous nous sommes opposés à l’accueil des migrants (retrouvez notre intervention en cliquant ICI).

Aujourd’hui le Gouvernement fait volte face. Il lui a fallu 132 morts et 350 blessés pour accepter l’évidence : Il faut fermer les frontières, il ne faut plus accueillir les migrants, il y va de la sécurité nationale.

Le gouvernement tente d’échapper à ses responsabilités en jouant la carte de l’unité nationale ; mais des familles de victimes des attentats de Paris ont déjà fait valoir leur retrait car elles estiment que le gouvernement est responsable de la mort de ces innocents.

Seul le Front National s’est opposé dès le premier jour à l’arrivée massive des immigrés clandestins. Nous avons fait valoir, avant tout considération politique, la sécurité des français avant tout.

 

Retrouvez l’article du Monde en cliquant ICI.

Décryptage du djihadisme en France et de la loi sur le renseignement par le Juge Trévidic du pôle antiterroriste


Le Juge Marc Trévidic quitte le pôle antiterroriste après 15 années de services.

Il répond aux questions du Télégramme et apporte un avis éclairé sur le djihadisme et la loi sur le renseignement. Le djihadisme est un danger pour notre nation, tout comme cette loi sur le renseignement. En tout cas, ce n’est pas en créant cette loi que nous allons stopper le djihadisme en France. Ce sont les enquêtes sur le terrain qui vont amener un résultat, pas des écoutes sans autorisation judiciaire. L’Etat utilise les peurs des citoyens pour faire valider cette loi qui est un danger pour la démocratie. Il faut agir et s’opposer à celle-ci avec force.

Retrouver l’article en cliquant ICI

juge Trévidic

Vengeance : un site d’un groupe d’extrême gauche contre les forces de l’ordre


Un site hébergé dans les Pays-Bas, crée par un groupe d’extrême gauche, nommé « Vengeance » fiche des policiers, des gendarmes, des gardiens de prison et aussi leurs familles dont leurs enfants.

Les agents des forces l’ordre sont de plus en plus visés et exposés face au terrorisme islamiste. Là, ce groupe de gauche permet aux terroristes en France de pouvoir viser très facilement leurs futures victimes.

Actuellement, il est impossible de faire fermer ce blog.

Que va faire le Gouvernement, lui qui couvre tous les faits de ses amis « antifas » ? Sûrement rien !

Retrouvez l’article du Figaro (ici)

Stop au djihadisme !


Le gouvernement publie une vidéo pour lutter contre le djihadisme en France.

Par cette décision, il nous donne raison. Nous n’avons jamais cessé d’alerter l’Etat et les pouvoirs publics du risque qu’encourent notre nation et nos concitoyens en laissant ce fléau proférer dans notre pays.

Terrorisme islamiste : Comment l’UMPS nous a conduit là !

– Qui a voté les lois ayant permis à Coulibaly et aux frères Kouachi de sortir de prison avant le terme de leur peine ?

– Qui a supprimé 12 500 postes de policiers et gendarmes depuis 2007 ?

– Qui a légitimé les djihadistes en Irak, en Syrie, en Libye ?….

Partagez : #stopdjihadisme

Attentats : Le Front National avait raison !


Face aux terribles événements que notre pays vient de traverser, après l’émotion qui a étreint tous ceux qui se sentent et se savent Français au plus profond de lui-même, doit désormais venir le temps de l’analyse lucide et des réponses courageuses. L’ « unité nationale » ne doit pas être utilisée par ceux qui portent une responsabilité réelle, lourde, dans la situation de notre pays, pour s’exonérer de leurs fautes. L’unité nationale c’est avant tout celle du peuple français, derrière notre drapeau, pas derrière les politiciens qui l’ont laissé tomber à terre et ont permis qu’il soit piétiné, et pas seulement symboliquement. C’est ainsi de manière lamentable que certains ont essayé à cette occasion de marginaliser les patriotes, quand ils n’ont pas carrément vu en nous des fauteurs de guerre ! (…)

Retrouvez l’intégralité de la lettre de Nicolas Bay, secrétaire général du FN, en cliquant ICI !