Les discours des universités d’été 2015 du Front National


Les universités d’été se sont déroulés à Marseille sous les meilleurs auspices ; le beau temps étant au rendez-vous.

Durant ces deux jours, un programme varié était proposé aux élus, militants et sympathisants. Des formations pour les élus. Des ateliers, des débats et des discours pour l’ensemble des personnes.

Ces universités se sont clôturés par le discours de Marine Le Pen dans une salle comble ; 4500 personnes ayant fait le déplacement.

Marine l’a confirmé ; les universités se dérouleront désormais à Marseille ; alors n’hésitez pas, si vous n’avez pas pu venir cette année, venez l’année prochaine !

Nous vous proposons les vidéos des discours, à commencer par celui de Marine.

Discours de Marine Le Pen

Discours de Marion Maréchal Le Pen

Discours de Stéphane Ravier

Discours de Florian Philippot

Discours de David Rachline

Discours de Nicolas Bay

Discours de Louis Aliot

Discours de Steeve Briois

Discours de Gilles Lebreton

Discours de Bernard Monot

Absentéisme au Sénat : les deux sénateurs du Front National sont de bons élèves.


Nous pouvons être fiers de nos sénateurs, Stéphane Ravier et David Rachline, qui font partie des sénateurs les plus assidus au Palais du Luxembourg.

Le 13 mai, le Sénat a voté une proposition de résolution qui va modifier son règlement intérieur. Le but ? Lutter contre l’absentéisme des élus du palais du Luxembourg en les frappant directement au portefeuille.

En ce qui concerne les élus des départements du Var et des Bouches du Rhône, les plus mauvais élèves sont :

  • 2 Sénateurs du Var : Christiane Hummel (UMP), Hubert Falco (UMP).
  • 3 sénateurs des Bouches-du-Rhône : Jean-Noël Guérini (Non inscrit), Bruno Gilles (UMP), Jean-Claude Gaudin (UMP).

– Jean-Claude Gaudin, avec 17 semaines d’activité, se classe en haut du tableau des 35 sénateurs les moins présents. Le maire UMP de Marseille est dans le top 12 des sénateurs ayant le plus grand nombre d’interventions en hémicycle avec pas moins de 1.000 sorties.  Comprendre : si Jean-Claude Gaudin n’est pas souvent là, quand il traîne au palais du Luxembourg, on l’entend.

– Jean-Noël Guérini cumule 7 semaines d’activité, aucune intervention en hémicycle ces 12 derniers mois, la signature de 27 amendements, aucun rapport, ni proposition de loi, mais tout de même 64 questions écrites au gouvernement. Bref, le Sénat n’inspire pas Jean-Noël Guérini, qui vient d’ailleurs de perdre la présidence du conseil général des Bouches-du-Rhône.

Les élus Bucco-Rhodaniens qui ont voté pour les formations politiques UMP et surtout Force du 13 sont sûrement très satisfaits de leur choix ?

(Source l’Obs)