Canton de Martigues : Les résultats du second tour.


Nous n’avons pas remporté ce duel, mais nous avons conforté tout de même notre implantation.

Avant de parler « chiffres », nous tenons à remercier l’ensemble des militants qui nous ont aidé dans cette campagne. Nous remercions aussi les électeurs qui se sont déplacés pour voter pour nous. A ces électeurs, nous tenons à leur dire que nous allons continuer à lutter contre le communisme qui n’a que trop duré dans notre canton.

Martigues : PCF 57,42% – FN 42,58%. Nous avons obtenu 7625 voix, dont 1433 en report. Ce qui démontre que leur soit-disant « Front Républicain » n’a pas fonctionné, et c’est ce qui désavoue également Mr Jean-Luc Di Maria qui avait appelé à voter blanc. Ceci nous place très largement premier parti de l’opposition et les électeurs pourront compter sur nous pour nous développer, les rassembler, en vue de faire cesser cette politique haineuse et clientéliste du PCF.

Port de Bouc : PCF 62,47% – FN 37,53%. Nous avons obtenu 2229 voix, dont 425 en report. Nous n’avons aucune implantation dans cette ville qui mériterait une vraie opposition. Ce premier résultat pour une élection locale est très honorable. Nous allons, avec la fédération, penser à créer un groupe. Nous avons eu le droit à la Mairie de Port De Bouc à un discours mensonger et très haineux de la part de la Maire et Mme Santoru-Joly ; à un tel point que certains journalistes en ont été choqués…

Hier soir, à la Mairie, notre candidat a été provoqué et bousculé par un militant communiste, encouragé par le discours haineux de ces deux dames. Eh oui, nous sommes bien présents et ça les dérange. Ce genre d’événement ne peut que nous encourager à progresser pour mettre un terme à cette politique nauséabonde (pour reprendre leurs mots).

Les résultats par commune et bureaux

Résultats élections départementales 2015

Les centres villes se meurent… Il faut les dynamiser !


Les commerçants se plaignent de la situation qu’ils vivent aujourd’hui. Le poids des charges et la baisse de fréquentation des centres villes sont des facteurs qui les font douter de leur avenir. Des projets ambitieux peuvent dynamiser ces centres villes. Ils auront pour effet de stopper cette morosité et, dans un second temps, créer de l’emploi.

Au Conseil Départemental, au travers de subventions, nous accompagnerons les communes dans leurs projets.

 

Les candidats du Front National, des parachutés ?


Nos adversaires usent et abusent de mensonges pour tenter d’écarter les citoyens de nous.

Selon Mr Frau (Jean-Luc Di-Maria l’a repris aussi sur sa page Facebook), nous sommes des parachutés du Front National. Veut-il dire par là nous des personnes inhumaines, des machines programmées pour les faire perdre, envoyées par le Front National ????

Nous sommes au regret de lui annoncer qu’il se trompe.

Nous ne sommes pas des parachutés… Nous sommes simplement des citoyens qui en 2012, après les annonces somptueuses et rocambolesques de Mr Hollande lors des présidentielles et les mesures d’austérité qu’il a appliqué ensuite, avons décidé de nous engager sur le terrain.

Que Mr Frau ne se méprenne pas. Les citoyens du canton ne sont pas seulement en colère de la politique menée par le gouvernement ; ils le sont aussi de cette politique communiste clientéliste que subit le canton depuis des décennies.

Oui, nous représentons ces mécontents qui souhaitent le changement !

Article le duel

Intervention d’Emmanuel Fouquart sur France Bleu Provence


Notre candidat aux élections départementales, Emmanuel Fouquart, est intervenu au micro de Christophe Lurie, France Bleu Provence.

Gérard Frau, candidat du parti communiste intervient également. Il déclare : « Les électeurs du Front National se trompent de colère » – « Les gens en ont pris plein la gueule avec la droite depuis 10 ans » – « La gauche ne répond pas aux besoins de la population ».

Le candidat du PCF occulte les responsabilités de son groupe qui, depuis des décennies, porte une politique clientéliste Et c’est cette colère qui anime aujourd’hui les électeurs du canton à voter pour le changement vers une démocratie avec de la transparence et de l’équité entre citoyens.

Mobilisez-vous pour la victoire !


Ce résultat de 33,93%, nous amène au second tour ; mais il n’y a aucun intérêt d’être au second tour si ne nous remportons pas ces élections !

Mobilisez-vous, mobilisez vos amis, pour voter dimanche 29 mars !

Mobilisez-vous, mobilisez vos amis pour surveiller le scrutin et assurer la démocratie des élections. Le PCF l’a annoncé : « nous partons à la rencontre des abstentionnistes ». C’est le signal de la fraude et ils sont bien rompus à cet exercice.

Contactez-nous pour être assesseur durant cette journée primordiale du 29/03/2015 en remplissant le formulaire que vous trouverez en cliquant ici !

Article du 24/03/2015

Voter PCF, c’est voter pour le PS et Guérini


Malgré les déclarations du binôme du Parti Communiste, voter pour eux, c’est voter pour le PS et Guérini.

Le parti communiste est une vraie girouette. Ses déclarations ne sont jamais sincères. Pour exemple : Mr Frau a déclaré avoir voté pour François Hollande lors des présidentielles ; mais qu’aujourd’hui il n’était pas d’accord avec la politique du gouvernement. Que voter pour son camp, c’est voter contre l’austérité, etc, etc…. Que de belles paroles !!! De la pure démagogie. 

Il ne faut pas aller bien loin pour mettre à jour ces mensonges… sur le site du parti communiste des Bouches du Rhône (voir ici). Là où le PCF n’a pas de candidat, il appelle à voter contre l’UMP et le FN ; donc pour le PS ou Guérini.

PCF bouches du rhône

Martigues : Le PS – EELV et l’UMP dans l’attente


Comme il est rédigé dans un article de La Provence du 18/03/2015, le PS-EELV et l’UMP sont les grands absents des élections départementales. Ces groupes n’ont pas été conviés par leurs alliés respectifs pour constituer une équipe commune. Ces décisions leur ont laissé un goût bien amer.

De fait, contrairement à ce qu’il affirme, le binôme Frau / Santoru ne représente pas toute la gauche ; et Di Maria ne représente que lui.

Ces groupes oubliés attendent le résultat des élections pour s’exprimer. A croire qu’ils souhaitent la victoire du Front National / RBM ?

Article La Provence 18/03/2015

Le binôme Frau / Santoru incapable d’assumer sa campagne électorale seul


 

 

En réponse aux propos de Mr Frau sur La Provence du 16/03/2015 : « Ils ont peur du bide ». Nous pouvons lui répondre que les électeurs du Front National, c’est sur le terrain que nous les rencontrons. Contrairement à lui, nous ne nous limitons pas à un passage le week-end sur le marché, mais nous y sommes toute la semaine et dans les quartiers ; là où ne le voyons jamais car il à peur d’y être très mal reçu.
Le binôme communiste déroule sa campagne sous un air de Stromae : Papoutai. « Ou t’es, papa ou t’es… » « Papa Charroux » est omniprésent : sur les affiches, sur les tracts. Il préside les meetings. A se demander si ce n’est pas lui qui se présente aux départementales ?
Nous avons affaire à un binôme incapable d’assumer seul sa campagne. Il n’est pas la peine de se poser la question sur sa capacité à siéger au conseil départemental.

 

Pour Cambadélis, il faut empêcher au Front National et à Guérini de remporter le Conseil Départemental ?


Mr Cambadélis s’exprime dans la provence. Son interview se résume à un plébiscite contre le FN et l’alliance Guérini-Gaudin.

Mais alors, s’il ne faut pas voter pour le FN, comment voulez-vous stopper cette alliance Gaudin-Guérini ?

– Voter pour l’alliance UDI/UMP, c’est voter l’alliance.

– Voter pour les communistes, c’est voter l’alliance. Le PCF ne peut pas espérer mieux qu’un seul binôme au Conseil Départemental, donc il votera, comme le PS, pour Guérini.

Nos politiciens nous prennent vraiment pour des moutons.

article Cambadélis 15032015

Départementales 2015 : Débat sur France3 « La voix est libre »


Débat autour des enjeux des élections départementales des 22 et 29 mars, en présence de représentants de toutes les familles politiques. Focus sur le département des Bouches-du-Rhône….

L’UMP, le PS, et les guérinistes c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Il y a des accords discrets, mais aucun ne les reconnait. C’est une vraie cacophonie. Si les électeurs s’y retrouvent, se sera une chance. Quand au PCF, c’est le grand muet…

Retrouvez la vidéo en cliquant sur le lien

Départementales 2015 : Statistiques et programme


Le 17 février, Marine Le Pen et Nicolas Bay présentaient les statistiques pour les élections départementales 2015 et les grandes lignes du programme.

– Les statistiques :

Les 22 et 29 mars auront lieu les élections départementales (ex-cantonales). Il y a 1995 cantons en métropole et 59 en outre-mer. Dans 1912 cantons, le Front National présentera un binôme et leurs remplaçants ; soit 7648 candidats au total. Le Front National sera présent dans l’intégralité des cantons de 79 départements.

Le slogan pour ces élections : « l’espérance Bleu Marine ! »

– Les lignes forces du programme :

Social 

– Aide aux personnes âgées et leurs familles : Economies sur des dépenses inutiles pour mieux aider et accompagner les familles et leur faciliter l’équipement à domicile.

– Petite enfance : Lutter contre le communautarisme en faveur à la laïcité. Obligation de la langue française. Interdiction des signes religieux ostensibles à la crèche.

– Les personnes handicapées, les grands oubliés : Nous mettrons un accent particulier pour le soutien de ces citoyens.

Collèges

– La sécurité est primordiale pour nos enfants : Installation de portiques pour la détection des métaux dans les collèges les plus difficiles. Installation de caméras vidéos à l’intérieur et sur les abords des établissements. Une meilleure coopération avec les forces de police ou de la gendarmerie pour lutter contre ces fléaux que sont la drogue et le racket.

Finances

– Une bonne gestion des deniers publics : Train de vie des élus réduit. Pas d’augmentation des effectifs. Audit général sur les subventions accordées. Chasse au gaspillage. Lutte contre la fraude au RSA.

Impôts

– Les élus prendront l’engagement de la stabilité fiscale en première partie de leur mandat, pour les baisser en seconde partie sur les quelques leviers fiscaux qu’il reste au département.

Démocratie

– Une démocratie directe en priorité en proposant des référendums départementaux sur les sujets importants.

 

Le FN veut renverser les « dinosaures staliniens »


 

 

 

Le FN veut renverser les « dinosaures staliniens », c’est ainsi que La Provence titre son article.

Bien entendu, nous ne sommes pas épargnés car le journaliste mentionne le public réduit pour cette première réunion. Par contre, il fait passer les messages qui précisent l’absence de notre électorat pour cette soirée : « Dans ce micro-état stalinien, il est difficile d’afficher des idées différentes ».

LA PROVENCE du 12/02/2015