Implosion du PS ?


Ce jour, La Provence publie l’analyse de Gérard Grunberg, politologue au centre d’études européennes de Science Po.

Le politologue reconnait que toutes les conditions sont réunies pour l’implosion de Parti Socialiste essentiellement sur la disparition du sentiment d’appartenance à une communauté, une famille.

Martigues n’est pas exclue de ce problème. La majorité en place ne tient que par l’union du Front de Gauche / PCF / PS / EELV. Depuis les élections municipales, nous constatons les tensions entre le groupe PS et PCF. Aux élections qui ont suivi (européennes, départementales et régionales), le FDG / PCF a démontré son éloignement du PS, en critiquant la politique menée par le gouvernement entres autres, tout comme en reprochant au PS, l’échec de la Gauche aux régionales.

La prochaine échéance électorale est la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a déjà déclaré qu’il allait faire la course en solitaire…  Le torchon brûle et c’est indéniable.

(source La Provence du 26/02/2016)

Article implosion de la gauche

Martigues : Le PS – EELV et l’UMP dans l’attente


Comme il est rédigé dans un article de La Provence du 18/03/2015, le PS-EELV et l’UMP sont les grands absents des élections départementales. Ces groupes n’ont pas été conviés par leurs alliés respectifs pour constituer une équipe commune. Ces décisions leur ont laissé un goût bien amer.

De fait, contrairement à ce qu’il affirme, le binôme Frau / Santoru ne représente pas toute la gauche ; et Di Maria ne représente que lui.

Ces groupes oubliés attendent le résultat des élections pour s’exprimer. A croire qu’ils souhaitent la victoire du Front National / RBM ?

Article La Provence 18/03/2015