PACA : les élus FN incarnent une opposition déterminée mais constructive


Communiqué du 30/06/2016

A la suite des incidents survenus au Conseil régional vendredi dernier (le groupe FN ayant quitté l’hémicycle à la suite d’insultes répétées provenant des rangs UDI-LR), les proches de Christian Estrosi, manifestement très ennuyés par la situation, se sont efforcés de répandre dans la presse une vison tout à fait mensongère de la participation de notre groupe aux travaux de l’assemblée.

Bien loin de la caricature dépeinte, lors des sessions plénières, en commission, tout comme dans les organismes où ils siègent, nos élus sont guidés par le souci de l’intérêt général et du bien commun. Par ailleurs, ils démontrent davantage d’assiduité ou d’implication que bien des élus estrosistes.

Si les conseillers régionaux FN savent pointer du doigt les incohérences, taper là où ça fait mal et refuser les choix politiques malsains ou nuisibles, ils savent aussi soutenir les quelques initiatives allant dans le bon sens.

Ainsi, à l’appui, citons cinq exemples lors de la séance de vendredi dernier :

·         Sur le plan de la sécurité, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé le soutien du FN à la gratuité des trains régionaux pour les forces de sécurité et les pompiers. Elle a en revanche dénoncé avec force (preuves à l’appui) l’inefficacité et le coût exorbitant des « portiques de sécurité » promus par Christian Estrosi.

·         En matière d’aide aux entreprises, si le groupe FN a voté pour le principe du guichet unique, Olivier Bettati a en revanche démontré la légèreté du dispositif actuel mis en place par l’exécutif.

·         Concernant les transports, Frédéric Boccaletti s’est élevé au nom du groupe contre le lancement d’une énième et coûteuse étude pour la LGV PACA (rebaptisée « Ligne Nouvelle – Provence Côte d’Azur), rappelant que lorsqu’ils siégeaient dans l’opposition plusieurs élus LR s’étaient aussi positionnés contre ce projet.

·         Dans le domaine culturel, le groupe FN, s’exprimant par la voix de Philippe Vardon, a voté pour le plan de soutien aux langues et cultures régionales.

·         Enfin, Thibault de la Tocnaye a apporté l’appui des élus FN aux pôles de compétitivité et à la stratégie d’innovation tout en émettant des recommandations dans deux brillantes interventions que Christian Estrosi a d’ailleurs lui-même saluées comme telles.

Ces exemples, que l’on pourrait multiplier et auxquels on pourrait ajouter les amendements, motions ou vœux proposés par le groupe FN, suffisent à démonter la basse propagande.

Franck ALLISIO

Conseiller régional PACA

Porte-Parole du Groupe Front National

Incidents au Conseil régional de PACA : les élus FN quittent l’hémicycle !


Communiqué du 24/06/2016

Au terme d’une journée où le mépris et l’arrogance l’ont disputé aux insultes et aux mensonges dans les rangs estrosistes, les élus du groupe Front National ont quitté l’hémicycle.

Au cœur d’un débat sur l’islamisme, Christian Estrosi, après nous avoir traité de « barbares » et de « sauvages », s’est lancé dans une série de mensonges et de calomnies, allant jusqu’à établir un parallèle délirant entre le Front National et les islamistes et nous accusant même d’avoir favorisé l’ouverture de la mosquée de Fréjus. Alors que, privée de micro, je tentais de rappeler que ce permis de construire avait en réalité été délivré par le précédent maire UMP, l’élue LR Nora Preziosi, mêlant agressivité et vulgarité, a proféré des insultes et menaces inacceptables dans une enceinte républicaine.

Devant cette ambiance délétère et l’attitude indigne de Christian Estrosi dans la direction des débats, nous avons quitté l’hémicycle. Un tiers des élus de la majorité ayant déserté depuis de nombreuses heures, Christian Estrosi, privé de quorum, a été contraint d’interrompre les travaux de l’assemblée.

Ces incidents graves témoignent de la dérive sectaire dans laquelle s’enferme, séance après séance, un Christian Estrosi méprisant désormais ouvertement les 45% d’électeurs de PACA qui nous ont fait confiance.

Marion Maréchal-Le Pen
Député de Vaucluse
Présidente du groupe FN à la région PACA

 

Retrouvez la vidéo d’Olivier Bettati

Suppression des antennes départementales du Conseil Régional par Christian Estrosi


:: Suppression des antennes départementales du Conseil Régional par Christian Estrosi : des économies oui, mais pas au détriment de la proximité ::

Communiqué du 12 janvier 2016

Christian Estrosi a annoncé sa volonté de supprimer les antennes départementales du Conseil Régional pour mettre en place de simples guichets d’accueil, dont le contour et la mission semblent flous. Il envisagerait même par ailleurs d’installer ces guichets dans des mairies.
Cette mesure aurait comme effet d’éloigner la Région, à travers ses services au public, de la population de Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Cette volonté de centralisation à Marseille apparaît d’autant plus étonnante de la part d’un Président qui avait, pendant sa campagne, indiqué vouloir au contraire rapprocher la Région des citoyens et de la part d’un élu des Alpes-Maritimes, département éloigné de la capitale régionale.

Par ailleurs, les conseillers régionaux (de la majorité comme de l’opposition) bénéficiaient jusqu’ici de bureaux et de moyens dans les antennes de leur département d’élection. Imagine-t-on désormais un élu des Hautes-Alpes donner rendez-vous dans ses bureaux de Marseille à un habitant de Gap l’ayant sollicité ?
Il s’agit ici d’une régression évidente de la démocratie de proximité par rapport aux mandatures précédentes, et d’une mesure contraire à l’esprit du mode de scrutin. Les conseillers régionaux étant élus sur des sections départementales et non sur une liste unique, ils représentent aussi les électeurs de leurs territoires et se doivent de représenter la Région auprès de ceux-ci.

En fermant les antennes départementales, Christian Estrosi couperait le contact entre les services de la Région et la population mais aussi entre les élus de la Région et leurs concitoyens. Nous pensons tout au contraire que si la mission des antennes locales doit être modifiée c’est au contraire pour renforcer la proximité et la présence de la Région auprès des habitants de PACA, et pas pour en faire de simples accueils. Si la préoccupation de Christian Estrosi est réellement de faire des économies, qu’il regarde du côté de ses frais de communication ou encore du coût de sa future « conférence territoriale » ou des 30 millions d’euros promis pour l’institut lui ayant permis de s’accorder les faveurs du candidat écologiste indépendant.

C’est pourquoi les conseillers régionaux du groupe Front National, représentant 45% des électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’opposent fermement à ce projet.

Marion Maréchal-Le Pen
Député de Vaucluse
Présidente du groupe Front National à la Région PACA

Le soutien de Boubakeur à Estrosi ne fait pas que des heureux !


Un article dans La Provence relate un désaccord sur la présence Dalil Boubakeur, recteur de la grande mosquée de Paris, sur la liste des soutiens à Christian Estrosi.

Selon cet article la présence du recteur sèmerait le trouble dans la communauté musulmane. Chafia Mentalecheta, députée algérienne, a contacté le recteur pour lui signifier son désaccord ; le recteur justifiant sa présence sur cette liste en déclarant que Christian Estrosi a créé cinq mosquées à Nice alors qu’il n’y en avait pas une seule avant.

Pourquoi une députée algérienne s’immisce dans cette campagne des Régionales 2015 ? Vous constaterez en cliquant sur le lien plus loin que cette députée est installée en France, qu’elle dirige structure d’insertion dans la région parisienne, et qu’elle est proche du PS (sa biographie).

Le PS n’apprécie guère ce rapprochement car il estime que l’électorat musulman lui appartient.

Article communauté musulmane

Sarkozy l’a rêvé, hollande l’a fait !


Il y a quelques projets que Sarkozy comptait créer :

  • La taxe social (augmentation de la TVA)
  • Les métropoles.

Ces projets, sous gouvernance de Sarkozy ont été des textes de lois ; Hollande, à partir de 2012, les a achevés.

Aujourd’hui, cette métropole que nous avons toujours refusé prend l’eau juste avant sa première séance du 9 novembre ; séance avancée par Jean Claude Gaudin pour raison électoraliste, car les Régionales approchent. La première séance devait se dérouler en janvier 2016. Par cette manœuvre politicienne, Jean Claude Gaudin espérait récupérer des voix pour son ami Christian Estrosi en démontrant aux électeurs des Bouches du Rhône que la droite, à la tête du Département et de la Métropole, devait naturellement être à la tête de la Région également.

Bien au contraire, cet arrêt brusque de cette séance du 9 novembre pour raison constitutionnelle, nous démontre que l’unité de la droite n’existe pas et que le PS subi un énième camouflet.

Devant autant d’amateurisme, les électeurs sauront faire leur choix !

Article métropole 3 scénarii Article lebranchu

La Droite et la Gauche à la course aux voix électorales !


La Droite et la Gauche sont bien embarrassées avec le problème des migrants. L’Europe veut imposer des quotas. A quelques mois d’une échéance électorale, abonder dans le sens des technocrates européens est un suicide électoral. Le Front National a toujours alerté les français des dangers économiques de l’immigration de masse. Aujourd’hui, en plus du danger économique, il y a un danger physique car des terroristes se mêlent à cette population migrante.

Valls parle d’un « système de garde-frontières européens ». Le Front National a toujours affirmé la nécessité du rétablissement des douanes aux frontières de notre Etat. L’Europe est devenue une vraie passoire. Ré-instaurer des contrôles aux frontières n’est pas un barrage à la libre circulation des personnes et marchandises ; c’est simplement plus de contrôles pour plus de sécurité.

La Droite et la Gauche sont à la chasse de voix électorales, reprenant par des phrases arrangées ou détournées les idées du Front National, à seule différence qu’elles ne les appliqueront jamais une fois les élections passées.