La démocratie à la sauce communiste


Chaque année, la majorité organise une rencontre élus / lycéens, mais comme chaque année, l’opposition n’est pas représentée. Les lycéens n’ont donc qu’un seul point de vue et au passage, on leur fait état d’une adhésion au parti communiste.

Déni de démocratie flagrant, mais nous avons l’habitude et les martégales et martégaux en sont conscients.

Les changements à Martigues, ça ne sera qu’en 2020 où la démocratie sera respectée.

capture-decran-2016-11-15-a-08-50-22

Les communistes sacrifient Noël


14639724_1318103114889955_6973076408504120568_n

Nous avons constaté sur les réseaux sociaux que l’abandon du palais de Noël cette année choquait bon nombre de Martégales et Martégaux.

En effet, le Député-Maire communiste a décidé d’annuler cette manifestation au motif qu’elle coutait 80 000 € et que de nombreux visiteurs venaient d’autres villes que Martigues.

Par cette décision, les communistes ont décidé de sacrifier Noël au profit d’animations idéologiques gauchistes.

Ils sont tous là :

capture-decran-2016-11-04-a-23-32-47

Les budgets des maisons de quartiers de Martigues et de la MJC sont utilisés pour des manifestations en faveur de l’accueil des migrants dans notre pays de Martigues. 

Nous rappelons que les maisons de quartier, c’est plus de 2 millions d’euros de subventions et la MJC, c’est presque 500 000 € ; mais là, il n’y a pas de problème avec la provenance du public, ni avec le coût des manifestations.

Les élections arrivent et ça se voit : L’argent public est gaspillé pour le clientélisme.

 

Reflets : les communistes ont touché le fond !


Dans la tribune du Reflets du mois de juin, vous avez été choqués par les écrits de Mme San Nicolas, présidente du groupe FDG ; qui, ne sachant plus comment endiguer la progression du Front National sur Martigues, sombre dans l’injure. Autant de bassesse de ce groupe politique ne nous étonne pas. Nous avons dû attendre la tribune suivante pour leur répondre. Vous trouverez ci-dessous les deux articles.

La tribune du PCF / FDG de juin

Reflets juin PCF

La tribune du Front National de juillet

Reflets juillet FN

Vote de l’état d’urgence : Gaby Charroux s’abstient


La prolongation de l’état d’urgence est une nécessité, mais la mesure doit être accompagnée par des actions pour éliminer le risque terroriste et sécuriser les français. Visiblement, le député-maire Gaby Charroux ne semble pas opter pour ces nécessités puisqu’il s’est abstenu sur le vote de la prolongation de l’état d’urgence.

Pire, par ses propos tenus à la presse : « Plus de service public, éducation », nous voyons  qu’il est enfermé dans son idéologie communiste et n’est pas à la hauteur des événements graves qui touchent la France.

Article vote Charroux Etat Urgence

Gens du voyage : Occupations illégales de terrain


Les années passent et se ressemblent. Le Député-Maire a beau se déclarer « dégouté », il démontre surtout son incompétence à gérer un problème récurrent.

Somme des années de communautarisme à but électoral, aujourd’hui, les communistes en payent le prix et ils s’en offusquent ?

Comme l’année dernière, la saison pour les professionnels est gâchée. Les clients quittent les campings. Martigues cité balnéaire et de tourisme, ce n’est pas pour demain.

article de La Provence du 12/07/2016

Article gens du voyage 2016

Le site archéologique de Langevin enseveli


Il y avait un vrai projet culturel sur l’histoire de Martigues, mais le Député-Maire Gaby Charroux et son ami Christian Estrosi en ont décidé autrement. Un projet qui pouvait allier Culture, Enseignement et Tourisme ; mais pour cela, il faut en avoir la volonté.

Ensevelir le site était la meilleure solution. C’est ce qu’il en est sorti après une réunion de 2 heures avec le représentant de Christian Estrosi à la Région. Deux heures seulement pour décider de l’avenir d’un patrimoine historique.

Christian Estrosi, qui se dit « grand défenseur du patrimoine et de la culture Provençal », n’est pas capable d’apporter une aide financière à ce projet. La Région, c’est plus de 2 milliards de budget annuel… et là, pas un centime !

Le Député-Maire prétexte que la ville n’avait pas les 500 000 € pour financer le projet. Par contre, il a 300 000 € pour la mosquée. Il a des millions à dépenser en subventions pour des associations qui militent en faveur des communistes. Pourquoi ne pas investir une partie de son enveloppe parlementaire dans ce projet ? C’est vrai, électoralement, ça ne rapporte rien !

Il préfère faire un « buzz électoral » d’une candidature de l’étang de Berre pour son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO ; lui qui n’est même pas capable d’en protéger ses rivages.

Article fouilles martigues

 

La mairie construit sans permis de construire


Nous devions voter, lors du dernier conseil municipal, l’autorisation à Mr le Maire à déposer un permis de construire pour la construction de deux locaux en préfabriqués ; un bureau (50m²) et un réfectoire (24m²). Hors, nous avons constaté que le bureau est déjà construit. Nous sommes donc face à une construction sans permis de construire ; infraction prévue et réprimée par le Code de l’Urbanisme en son article L.480-4.

Nous sommes donc intervenus sur cette illégalité. Mr le Maire fut surpris de notre questionnement et s’est retourné auprès de ses adjoints. Panique à bord. Nous avons eu une réponse évasive. Nous avons souhaité savoir le déroulement d’obligations légales pour l’aboutissement d’un projet immobilier :

  • La commission d’appel d’offre : Le déroulement de cette commission. Le rapport de ce projet. Les sociétés ayant répondu à cet appel ?
  • Le coût des travaux ?
  • Le financement des travaux ?

Selon l’article de La Provence, Mme Sophie Degioanni (adjointe à l’urbanisme) ne semblait pas être informée de cette situation ; déclarant même : « les services de la mairie ont bien implanté des préfabriqués sans savoir qu’il fallait déposer un permis ».

La majorité ne semble pas savoir ce qu’il se passe à la Mairie. Avons-nous une majorité fantôme ? Ce problème soulève une grave réalité : Y a t’il un pilote dans l’avion ?

Article de l’urbanisme

Article construction sans PC

 

Implosion du PS ?


Ce jour, La Provence publie l’analyse de Gérard Grunberg, politologue au centre d’études européennes de Science Po.

Le politologue reconnait que toutes les conditions sont réunies pour l’implosion de Parti Socialiste essentiellement sur la disparition du sentiment d’appartenance à une communauté, une famille.

Martigues n’est pas exclue de ce problème. La majorité en place ne tient que par l’union du Front de Gauche / PCF / PS / EELV. Depuis les élections municipales, nous constatons les tensions entre le groupe PS et PCF. Aux élections qui ont suivi (européennes, départementales et régionales), le FDG / PCF a démontré son éloignement du PS, en critiquant la politique menée par le gouvernement entres autres, tout comme en reprochant au PS, l’échec de la Gauche aux régionales.

La prochaine échéance électorale est la présidentielle. Jean-Luc Mélenchon a déjà déclaré qu’il allait faire la course en solitaire…  Le torchon brûle et c’est indéniable.

(source La Provence du 26/02/2016)

Article implosion de la gauche