Les discours des universités d’été 2015 du Front National


Les universités d’été se sont déroulés à Marseille sous les meilleurs auspices ; le beau temps étant au rendez-vous.

Durant ces deux jours, un programme varié était proposé aux élus, militants et sympathisants. Des formations pour les élus. Des ateliers, des débats et des discours pour l’ensemble des personnes.

Ces universités se sont clôturés par le discours de Marine Le Pen dans une salle comble ; 4500 personnes ayant fait le déplacement.

Marine l’a confirmé ; les universités se dérouleront désormais à Marseille ; alors n’hésitez pas, si vous n’avez pas pu venir cette année, venez l’année prochaine !

Nous vous proposons les vidéos des discours, à commencer par celui de Marine.

Discours de Marine Le Pen

Discours de Marion Maréchal Le Pen

Discours de Stéphane Ravier

Discours de Florian Philippot

Discours de David Rachline

Discours de Nicolas Bay

Discours de Louis Aliot

Discours de Steeve Briois

Discours de Gilles Lebreton

Discours de Bernard Monot

Les communistes s’inquiètent de leur avenir politique


Nos adversaires admettent notre implantation et notre progression. Nous allons continuer notre développement et nous appelons les Martégales et Martégaux qui ne nous connaissent pas à nous rencontrer. Ils constateront que nous sommes tout à fait le contraire de ce que nos adversaires leur font croire.

Nous continuons à combattre leur politique clientéliste pour instaurer une équité de droits entre citoyens.

article 31032015

Communiqué de presse sur le ralliement à l’UMP de Mme Dardun


Nous prenons acte de la démission de Madame Nathalie Dardun du groupe Martigues Bleu Marine. Nous ne sommes guère surpris, venant d’une personne qui, une fois élue, n’a jamais daigné participer aux travaux du groupe. Il est donc clair que ce n’est pas avec elle que nous pouvions « défendre les intérêts essentiels des Martégaux », ni promouvoir certaines valeurs, notamment la persévérance dans le travail d’élue ou encore le courage et l’honnêteté dans ses idées.

En effet, sitôt élue grâce a l’étiquette Bleu Marine alors qu’elle venait d’arriver d’Orange, elle n’a cessé, par diverses publications, de se réclamer de la Ligue du Sud, le parti du maire de sa ville de cœur. L’honnêteté aurait alors pu la conduire à fonder ce micro-parti à Martigues… Mais le courage a dû lui manquer, ce qu’illustre son ralliement d’aujourd’hui à l’UMP, parti fourre-tout dont les orientations, très floues sur la plupart des grandes questions politiques, n’ont pas grand’chose en commun avec les opinions réelles de Madame Dardun.

Enfin, son souhait de siéger seule en tant qu’UMP au Conseil municipal est non seulement la preuve que M. DI MARIA peine à représenter l’UMP, bien qu’il en porte le logo sur son affiche ; mais c’est aussi un déni de démocratie, car cela vise en réalité à faire rentrer au conseil municipal, par une porte dérobée, un parti que les Martégaux n’ont pas voulu voir siéger, puisqu’ils ne lui ont même pas accordé 10 % des suffrages exprimés.

Tout cette politicaillerie brouillonne et improvisée nous conforte dans l’idée que Martigues Bleu Marine est la seule force crédible face au clientélisme socialo-coco-guériniste.

Départementales 2015 : Statistiques et programme


Le 17 février, Marine Le Pen et Nicolas Bay présentaient les statistiques pour les élections départementales 2015 et les grandes lignes du programme.

– Les statistiques :

Les 22 et 29 mars auront lieu les élections départementales (ex-cantonales). Il y a 1995 cantons en métropole et 59 en outre-mer. Dans 1912 cantons, le Front National présentera un binôme et leurs remplaçants ; soit 7648 candidats au total. Le Front National sera présent dans l’intégralité des cantons de 79 départements.

Le slogan pour ces élections : « l’espérance Bleu Marine ! »

– Les lignes forces du programme :

Social 

– Aide aux personnes âgées et leurs familles : Economies sur des dépenses inutiles pour mieux aider et accompagner les familles et leur faciliter l’équipement à domicile.

– Petite enfance : Lutter contre le communautarisme en faveur à la laïcité. Obligation de la langue française. Interdiction des signes religieux ostensibles à la crèche.

– Les personnes handicapées, les grands oubliés : Nous mettrons un accent particulier pour le soutien de ces citoyens.

Collèges

– La sécurité est primordiale pour nos enfants : Installation de portiques pour la détection des métaux dans les collèges les plus difficiles. Installation de caméras vidéos à l’intérieur et sur les abords des établissements. Une meilleure coopération avec les forces de police ou de la gendarmerie pour lutter contre ces fléaux que sont la drogue et le racket.

Finances

– Une bonne gestion des deniers publics : Train de vie des élus réduit. Pas d’augmentation des effectifs. Audit général sur les subventions accordées. Chasse au gaspillage. Lutte contre la fraude au RSA.

Impôts

– Les élus prendront l’engagement de la stabilité fiscale en première partie de leur mandat, pour les baisser en seconde partie sur les quelques leviers fiscaux qu’il reste au département.

Démocratie

– Une démocratie directe en priorité en proposant des référendums départementaux sur les sujets importants.